Login to your account

Username
Password *

VAS-FULDA e.V.

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Heureusement

Rate this item
(0 votes)
Written by  | Published in: Poeme

 

Fallait une intervention de la nature
Pour que nous nous rappelions de ce peuple
Oui le fallait vraiment
Pour que nous sortions de notre léthargie
Il y a deux cent ans que tu es venu

Ton cri de révolte et de liberté éveilla des esprits
Comme dans un concert des nations
Mais il Ă©tait trop tĂ´t pour que tu naisses

Et ta bouche pleine de misère
Et ton cri de ralliement agaçant
Et cet esprit d´émulation sans sommeil
Je n´en pouvais plus supporter

VoilĂ  pour quoi il fallait te faire taire
Oui fermer ta gueule
Avec de la meule
Dans la fierté de ton insularité
Epris de ta liberté
Meurt

Tu as manqué de respect à Bonapart
A mon beau-frère
A mon armée
A ma France civilisatrice

Tu as réveillé l´Indochine
Che Guevara s´est souvenu de toi
Tu as réveillé Cuba et l´ Amérique du Sud
Les Indépendances d´Afrique

VoilĂ  tes fautes
Pourquoi veux-tu vivre
Alors meurs
Heureusement

Ça ne meurt pas un pays 

E. Mehenga

 

 

 

Read 5094 times
Last modified on Donnerstag, 10 Januar 2013 13:30

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.